Gilets jaunes : deux ans debout [portfolio]


Ce mois de novembre marque les deux ans du sou­lè­ve­ment des gilets jaunes. Né d’une pro­tes­ta­tion contre la hausse des prix du car­bu­rant et la vie chère, le mou­ve­ment popu­laire apar­ti­daire — et, par la force des choses, hété­ro­clite — s’est très rapi­de­ment enga­gé en faveur d’un chan­ge­ment glo­bal de socié­té : cri­tique de la démo­cra­tie repré­sen­ta­tive, réta­blis­se­ment de l’ISF, loge­ment des sans-abris, aug­men­ta­tion du SMIC… Des axes rou­tiers ont été blo­qués, des ronds-points occu­pés durant des mois, des maraudes et des soupes popu­laires orga­ni­sées, des assem­blées ins­ti­tuées. Un mot d’ordre a uni­fié les reven­di­ca­tions : la démis­sion du pré­sident ; un hymne s’est fait entendre à chaque « acte » heb­do­ma­daire : « Pour l’hon­neur des tra­vailleurs et pour un monde meilleur ». La répres­sion a donc été à la hau­teur de la peur éprou­vée par le gou­ver­ne­ment Macron : 30 ébor­gnés, 5 mains ampu­tées, plus de 10 000 inter­pel­la­tions et envi­ron 400 incar­cé­ra­tions — l’ONU, Amnesty International et le Parlement euro­péen dénon­ce­ront un usage « exces­sif » et « dis­pro­por­tion­né » de la force éta­tique. Malgré le reflux du mou­ve­ment, il n’est, aujourd’­hui encore, plus une seule mobi­li­sa­tion sans hommes et femmes vêtus d’un gilet jaune. À l’oc­ca­sion de ces deux ans, nous publions quelques images prises au fil des mois par plu­sieurs de nos pho­to­graphes.


[Stéphane Burlot, janvier 2019]

[Laurent Perpigna Iban, février 2019]

[Stéphane Burlot, novembre 2018]

[Stéphane Burlot, décembre 2018]

[Stéphane Burlot, janvier 2019]

[Stéphane Burlot, novembre 2018]

[Stéphane Burlot, décembre 2018]

Première Assemblée des assemblées à Sorcy-Saint-Martin (Meuse), janvier 2019 [Stéphane Burlot]

[Laurent Perpigna Iban, janvier 2019]

[Stéphane Burlot, novembre 2018]

Première Assemblée des assemblées à Sorcy-Saint-Martin (Meuse), janvier 2019 [Stéphane Burlot]

[Cyrille Choupas, 2019]

[Stéphane Burlot, janvier 2019]

[Maya Mihindou, 2018]

[Cyrille Choupas]

[Cyrille Choupas]

[Stéphane Burlot, février 2019]

[Stéphane Burlot, janvier 2019]

Jérôme Rodrigues, l'une des figures du mouvement : la police l'a éborgné à Paris lors de l'acte XI, le 26 janvier 2019, alors qu'il filmait le rassemblement. « Les gilets jaunes, en l’espace de trois actes en 2018, ont réussi à faire trembler le gouvernement. Les faits sont là. » [Cyrille Choupas]

[Stéphane Burlot, novembre 2018]

Assa Traoré, porte-parole du comité La vérité pour Adama. « J’ai toujours été gilet jaune. Les quartiers populaires ont toujours été gilets jaunes. Depuis plus de 30 ans. » [Cyrille Choupas]

[Cyrille Choupas]

[Stéphane Burlot, janvier 2019]

[Cyrille Choupas]

L'une des initiatrices du mouvement, Priscilla Ludovsky, durant l'acte XII en février 2019. « Le mouvement a permis d’éveiller des consciences et des vocations, de tisser des liens de solidarité entre des personnes qui ne se connaissaient pas, qui n’ont pas le même profil, pas le même niveau de revenus. La fraternité, qui était peut-être en sommeil, s’est réveillée. » [Stéphane Burlot]

[Maya Mihindou, 2018]

[Stéphane Burlot, février 2019]

[Stéphane Burlot, janvier 2019]


La cita­tion de Jérôme Rodrigues est extraite d’un entre­tien paru le 7 sep­tembre 2020 ; celle d’Assa Traoré d’un entre­tien paru le 18 jan­vier 2019 ; celle de Priscilla Ludovsky d’un entre­tien paru le 2 mars 2019.


REBONDS

☰ Voir notre port­fo­lio "Bolivie : le retour du socialisme", Rosa Moussaoui, octobre 2020
☰ Voir notre port­fo­lio "Liban : quand la rue se soulève", Laurent Perpiga Iban, février 2020
☰ Voir notre port­fo­lio "Gilets jaunes : un an de lutte", Stéphane Burlot, novembre 2019
☰ Voir notre port­fo­lio « Rojava, sous le feu », Laurent Perpigna Iban et Sylvain Mercadier, octobre 2019
☰ Voir notre port­fo­lio « Commercy : le pou­voir au peuple », Stéphane Burlot, jan­vier 2019
☰ Voir notre port­fo­lio « Acte X : Liberté, Égalité, Flash-Ball », Stéphane Burlot, jan­vier 2019
☰ Voir notre portfolio « Accéder à la Cité », Maxence Emery, janvier 2019
☰ Voir notre portfolio « Jaune rage », Cyrille Choupas, novembre 2018

Sur le même sujet :
Ballast

« Tenir tête, fédérer, amorcer »

Découvrir d'autres articles de



Nous sommes un collectif entièrement militant et bénévole, qui refuse la publicité. Vous pouvez nous soutenir (frais, matériel, reportages, etc.) par un don ponctuel ou régulier.